Meuble bar et table rustiques

4 octobre 2015 Le Charpentier Volant MenuiserieToutes les réalisations

Pour un bar tendance du XVIIIème arrondissement de Paris, j'ai réalisé un meuble bar et une table haute en utilisant un maximum de bois de récupération: d'anciennes voliges bien sèches et de vieux chevrons pour le meuble bar et de vieux bastaings de chêne pour la table.

Les points délicats à surveiller avec ce type de bois sont:
- les clous et morceaux de métal incrustés, une vraie plaie surtout pour les rabots
- l'état de pourrissement éventuel du coeur du bois, pas forcément visible du premier coup d'oeil. En l'occurrence les bastaings de chêne étaient relativement sains sauf une couche superficielle facile à enlever à la doloire.

Le bar

La structure du bar est en vieux chevrons assemblés à repos et vissés (ce n'est pas possible de faire des tenons/mortaises dans du vieux pin de cette section, c'est trop fragile).

Le bardage du bar est un patchwork de vieilles voliges, certaines rabotées, d'autres non, à l'envers ou à l'endroit selon la couleur et l'effet de matière désiré (certaines voliges ont encore des traces du goudron de la couverture).

La piste aurait pu aussi être faite en bois de récupération mais ça aurait demandé trop de temps, j'ai donc commandé une planche de chêne massif sur mesure (neuf), qu'on a un peu vieilli au ponçage et au vernissage.

La table

Pour la table, j'ai utilisé de vieux bastaings en chêne, qu'il a fallu dégauchir et raboter pour pouvoir les assembler correctement.

Je remercie l'atelier partagé d'ATraversFil qui m'a permis d'utiliser ses machines, merci les amis!

L'assemblage aurait pu être par tiges filetées traversantes, mais j'ai préféré utiliser des chevilles en robinier en guise de tourillons et coller le tout pour ne pas faire de trous sur les chants.

Le rendu est vraiment très rustique, un peu trop pour certains, j'ai donc dû éclaircir le bastaing le plus foncé avec de l'acide oxalique pour adoucir un peu les contrastes.

La touche finale, les pieds, a été réalisée par un serrurier à partir d'un tréteau métallique, pour rester dans le ton de la récupération.

Vous pouvez aller admirer le résultat à

La P'tite Soeur, 15 rue des 3 Frères, Paris XVIII

un tout petit bar, mais très sympa 🙂

Comments are currently closed.


Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/